Montigny, Louis-Edmé de

(1814 – 1890)

« Écuyer et hippologue français, 1814-1890. Ancien officier de cavalerie hongroise, le Comte de Montigny était élève du Comte d’Aure et de Baucher. Il fut pendant quelque temps Écuyer professeur à l’École d’État-major, et fut ensuite professeur d’Équitation au Pin de 1847 à 1852, puis à Saumur de 1852 à 1855, lors de la suppression de l’École du Pin. En 1861, il fut nommé par le général Fleury à la direction de l’École d’Équitation et de Dressage de la ville de Caen, qui venait d’être réorganisée sur des bases nouvelles[1] . Il quitta ces fonctions en 1865 et fut alors nommé Inspecteur général des Écoles de Dressage avec résidence à Paris; il fut retraité en novembre 1870 et, peu après, nommé professeur d’Équitation à l’Ecole des Haras, mais il refusa. Dans ses dernières années, il fut Inspecteur général de la Société hippique française. » Mennessier de La Lance (1915-1921)

Bibliographie (préfacier)

Bibliographie (auteur principal)