Muybridge, Eadweard

(1830 – 1904)

« Cet anglais, d’abord connu pour ses photographies panoramiques de paysages (notamment celles du parc national de Yosemite), a développé un système, permettant de prendre des chronophotographies, différent de celui d’Étienne-Jules Marey. Sous l’impulsion de Leland Standford, grand amateur et éleveur de chevaux de courses, Il réalisa des prises de vue en 1878 au Haras de celui-ci, à Palo Alto grâce un dispositif qui repose sur une batterie de ving-quatre appareils photos judicieusement disposés: le cheval déclenchait les prises de vue successives en rompant les petits fils tendus sur son passage. Ces images confirmèrent l’hypothèse de Marey sur la position du cheval au galop, mettant à mal la représentation artistique du cheval volant de Théodore Géricault, dans sa toile fameuse du Derby d’Epsom (1821). Sa vie personnelle est entâché d’épisodes mouvementés: le photographe a été inculpé en 1874, puis relâché, du meurtre de l’amant de sa femme. » Bibliothèque Mondiale du Cheval

Bibliographie (illustrateur auteur principal)