Eisenberg, baron d’

« Écuyer, hippologue et dessinateur allemand du XVIIIe siècle. Le peu qu’on sait de sa vie nous est appris par ses ouvrages. II passa une partie de sa jeunesse à « monter et manéger » à la cour de Saxe-Weimar, puis il entra au service de l’Empereur. Il fut Grand-Écuyer du Comte de Daun, Vice-Roi de Naples et demeura 6 ans dans cette ville. Il alla ensuite à Vienne, où il fut l’élève de M. de Regenthal. Écuyer du manège impérial, et semble avoir assisté, en 1711, au couronnement de l’Empereur Charles VI à Francfort, car il nous donne le portrait détaillé du cheval que montait le souverain pour cette cérémonie. Il résida plus tard, pendant quelques-années, en Angleterre et y publia, en 1727, la 1re édition de son Manège Moderne qu’il dédia au Roi George II dont le nom figure en tête de la liste des souscripteurs à l’ouvrage.
Mais il revint ensuite dans les États de l’Empereur et, en 1753. il était en Toscane, Directeur et premier Écuyer de l’Académie de Pise. Il vivait probablement encore en 1764, année où fut publiée la 2e édition de l’anti-Maquignonage[1]. » Mennessier de La Lance (1915-1921)

Bibliographie (auteur principal)

1.Manège Moderne et Anti-Maquignonage, passim.