Rusio, Lorenzo

(1288 – 1347)

« Lorenzo Rusio [1], célèbre hippiâtre italien. Il était maréchal à Rome (marescallus de Urbe) et attaché à la maison (familiaris) d’un Cardinal Diacre au titre de Saint-Adrien, Napoléon des Ursins, auquel l’éditeur Wechel donne aussi, dans l’édition de 1531, le prénom de Nicolas. Napoléon des Ursins était patricien romain et neveu du pape Nicolas III; il avait fait ses études à Paris, était chanoine de Paris et de Reims et fut créé Cardinal par le Pape Nicolas IV, à la Pentecôte de 1288. Il avait exercé des missions importantes en Italie, pendant que les Papes demeuraient à Avignon où il mourut dans un âge très avancé, en 1342, après 54 années de cardinalat, pendant lesquelles il avait assisté à l’élection de 7 Papes. Rusé était son serviteur et, par conséquent, à peu près son contemporain. Il vivait donc vers la fin du XIIIe et au XIVe siècles. La lettre de Rusé au Cardinal des Ursins, qui forme la préface de son ouvrage, nous apprend qu’il arriva tout jeune à Rome pour s’instruire dans la connaissance du cheval et de ses maladies, et qu’il joignit aux leçons de plusieurs maréchaux venus à Rome de diverses parties du monde, celles de sa propre expérience « qui seule permet d’atteindre toute la vérité ». Son Traité, composé bien avant l’invention de l’imprimerie, fut longtemps répandu en Italie en manuscrits[2], puis enfin imprimé pour la première fois vers la fin du XVe siècle. » Mennessier de La Lance (1915-1921)

Bibliographie (auteur principal)

1.Son nom a subi de nombreuses transformations et il est aussi appelé Ruzzius, Rosso, Rizo, Russone, Rouzino, Roscio, etc. Voyez Moulé, Histoire de la Médecine Vétérinaire.
2. M. Moulé en cite 17 en latin et 4 en italien ou en sicilien, avec l’indication des bibliothèques ou collections où ils se trouvent. J’ai eu entre les mains le manuscrit latin-italien du XVe siècle provenant de la bibliothèque Huzard et désigné au T. III de son Catalogue sous le n° 3495. J’ai pu constater que l’édition latine de 1531 le reproduit assez fidèlement.