Lien vers les autorités BNF : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb101831914

Delcampe (16.. – 16..?)

« Écuyer ordinaire de la Grande Écurie du Roi au XVIIe siècle. — On ignore, dit Duplessis, la date de sa naissance et celle de sa mort, mais il semble probable qu’il est né dans les dernières années du XVIe siècle, et qu’il est mort à un âge avancé. Il appartenait à une famille espagnole dont un membre, Jean-Paul del Campo, fut le maître de Gaspar Collart et était Cavallerice (écuyer) au Haras de Grœnendael, construit en 1613 par Albert et Isabelle dans la forêt de Soigne[1]. On a même pensé que Jean-Paul del Campo et Delcampe n’étaient peut-être qu’un seul et même personnage, et il n’y a rien d’impossible à cela. L’existence du Haras de Grœnendael fut en effet courte et Delcampe aurait pu arriver en France vers 1640, car on ne le trouve pas sur l’état des dépenses des Écuries du Roi avant 1642. De plus, sur le plan de Gomboust, édité en 1652, mais qui représente Paris en 1649, son Académie est mentionnée avec son nom espagnol : Académie du Sr Del Campo[2]. Il était donc encore à ce moment connu du public sous ce nom. Lors de l’entrée de Louis XIV à Paris, le 26 août 1660, Delcampe figurait « le seul de ceux qui tiennent Académie, comme le plus ancien » à côté des seigneurs qui entouraient le cheval du Roi. (voyez Entrée de Louis XIV, brochure du Bureau d’Adresse.) » Mennessier de La Lance (1915-1921)


Bibliographie (auteur principal)

Bibliographie (autre auteur)

1. Voyez, sur cet établissement, Gaspar Collart et Sander Pierron.
2.Elle était située entre la rue du Vieux Coulombier au sud, celle du Four au nord, la Croix Rouge à l’ouest, et la rue de la Petite Corne à l’est. Cette dernière, maintenant disparue, correspond, à peu près à la rue Bonaparte actuelle.